Alberto
Firenze, ITALY


Je suis né à Florence et j'y vis. Depuis que j'étais petit, j'ai été toujours attiré par le travail manuel, je me rendais chez des charpentiers pour ramasser les déchets de bois et je construisais des jouets. J'ai étudié pendant cinq ans à l'Institut d'art de Florence dans la section décoration art plastique, où j'appris à modeler l'argile et le stuc, le bois et le marbre pour sculpter et peindre. L'après-midi, j'allais dans les boutiques d'artisans où je pouvais pratiquer ce que j'avais appris à l'école et en apprendre davantage sur leurs secrets. Une fois diplômé, j'ai été embauché par un grand atelier de restauration à Florence; Je suis resté avec eux pendant 7 ans et j'ai ainsi pu affiner mes connaissances théoriques et pratiques. En tant qu'opérateur, j'ai restauré: -le chœur de la confrérie de San Michele à Cioncio à Pistoia; - quelques panneaux incrustés avec des perspectives du chœur de la chartreuse de Ferrare, travail de l'atelier du Lendinara; -le chœur de la cathédrale de Maratea et d'autres autels; - diverses œuvres de marbre du Musée de S. Agostino de Gênes; - la croix de bois du Dôme de Modène et le crucifix de Benedetto da Maiano du Musée de Saint Marc à Florence. J'ai ensuite créé mon propre laboratoire, qui existe depuis maintenant 1985. Je travaille régulièrement pour les antiquaires, souvent très compétents et exigeants, et aussi pour les organismes gouvernementaux, j'ai restauré les portes du Palazzo Ducale à Gênes et la lumière arrière d'un galion appartenant au Musée Naval, également Gênes. J'ai aussi découvert mon intérêt pour les reproductions de style et les copies de modèles anciens, et j'ai copié la Vierge dans une petite ville en Basilicata pour les Italiens émigrés en Australie; j'ai aussi réalisé des projets similaires pour des Designers d'intérieurs américains.

L'activité de restauration pour moi est la plus ancienne, celle que je fais depuis longtemps. La restauration d'un objet peut être abordée de plusieurs façons: la plus récente se réfère à des techniques qui tendent à ramener l'objet à tout ce qu'il a d'original, à supprimer les rénovations successives et les superstructures. Une autre façon est celle traditionnelle, qui tend à intégrer et compléter les œuvres de façon invisible, en utilisant des matériaux similaires à l'original et les mêmes techniques d'exécution. Il est également possible d'utiliser un mélange équilibré des deux manières décrites ci-dessus pour obtenir un résultat assez sobre.

Ce que je préfère dans mon travail est le fait d'expérimenter avec des objets composés de plusieurs matériaux comme le bois, le verre, le fer et d'autres encore; ou des articles spéciaux tels que des cires, du papier kraft et du plâtre. Dans mon activité je suis amené à travailler aussi bien pour des particuliers que pour des professionnels. J'ai adopté une démarche éco-responsable.

Voir traduction

Quelques réalisations

Cliquez sur un visuel pour contacter l'artisan

UNIVERS